Ghylaine Manet

Confinement : Faisons face ensemble à l'adversaire invisible

Écrit par Ghylaine Manet le 25 Mars 2020

Confinement : Faisons face ensemble à l'adversaire invisible

Qu’est-ce qu’un mois sur une vie ?

  Nous restons chez nous pour préserver la vie, la nôtre et celle des autres, de ceux que nous aimons. Ne dit-on pas : « je donnerais ma vie pour la vie de mes enfants. » Aujourd’hui, pour eux, je me retire les plaisirs de la vie, j’arrête de rendre visite, d’acheter le superflu, de faire un  stock de marchandises, de partager une soirée, de profiter de la vie avec les autres, je reste chez moi. Je téléphone ou j’envoie un mail ou je partage une conversation en vidéo.  J ’apprends à dire non, à dire stop. Pour le bien de tous.

 

Rien ne sera plus comme avant

Nous étions insouciants, incrédules, imprudents, cyniques, blasés, insatisfaits, aveugles, avides. 

"On reconnaît le bonheur au bruit qu'il fait quand il s'en va" disait Jacques Prévert.

 

Aujourd’hui, nous apprenons ce que nos aînés ont vécu. Nous sommes des millions à n’avoir pas connu la guerre, le ravitaillement, le confinement, les cachettes, l'exode.

En restant chez nous, nous faisons un grand cadeau à ceux qui travaillent pour notre sécurité sanitaire et sociale. Nous diminuons les risques de la pandémie, nous allégeons leur charge. Chaque soir, nous les remercions, à nos fenêtres, à nos balcons, à nos portes : ce sont nos héros de cette guerre invisible ; nous devons les aider. Déjà 5 morts de soignants en France en 8 jours !

 

Ce que disait Antoine de Saint-Exupéry nous rappelle que "L'homme se découvre avec l'obstacle". C'est le moment de découvrir nos ressources insoupçonnées celles qui ont été étouffées dans le quotidien, dans la facilité, dans la routine, par la consommation de biens en tous genres plus ou moins inutiles, trop souvent superflus. Nous retrouvons la valeur du présent que l’on avait dédaigné dans la lecture sans limite des réseaux sociaux, dans l’addiction aux séries  télévisées quotidiennes tandis que nous négligions la présence aimante des autres, de notre partenaire, de nos enfants qui s’ennuyaient. Nous nous sommes oubliés. Nous nous sommes ignorés.

 

C'est le moment de redécouvrir des passions qu'on avait laissées de côté : la lecture, la musique (retour à un instrument) le dessin, la peinture, le chant, la danse, les jeux de société, les parties de cartes, les échecs, le bricolage, le jardinage, la couture, la cuisine en commun, le partage des tâches, la communication face à face, côte à côte, dans un espace étroit. Créons un rituel pour rythmer nos journées. Continuons à nous respecter, à nous habiller, à nous maquiller, à nous parfumer, à nous raser. Restons dignes. 

Mais aussi, peut-être laissons venir des désirs d’expression de soi dans l’écriture, la tenue d’un journal, dans des bandes dessinées, des créations de vidéos, des créations de chansons. Tout peut s’apprendre avec les tutoriels sur le web ; ils sont nombreux sur tous les sujets.

Notre ordinateur, notre mobile recèlent des trésors. Le temps passe vite quand on s'attache à développer un apprentissage qui exprime sa propre personnalité, ses goûts, ses désirs qu’on avait oubliés. Quel plaisir ! Quelle joie de se découvrir des ressources nouvelles que nous pourrons approfondir dans l’après. Utilisons notre temps et notre énergie à nous changer, à nous étonner.

 

Le temps passe très vite quand on est passionné par des films, par des documentaires qui nous ouvrent la richesse de nos paysages français, de nos coutumes, de nos traditions et celles de nos voisins, de nos contemporains. Grâce à la télévision et à nos ordinateurs  nous profitons des voyages planétaires et interplanétaires, des documentaires scientifiques sur les neurosciences, sur l’écologie, sur le développement durable, sur les civilisations anciennes ou contemporaines... Écoutons les concerts les plus prestigieux, regardons les pièces de théâtre, les films-culte sur nos écrans, visitons les musées en ligne. Que sais-je ?

Renouons avec notre famille éloignée, avec nos vieux amis et développons un esprit de bienveillance, d’entraide, d’amitié, de reconnaissance des valeurs d’autrui. Préparons nos futures vacances …

 

Nous ne l’aurons pas, car nous avons coupé la chaîne.

Souhaitons que ce confinement ne se fasse pas dans l’ennui, dans le sentiment d’abandon, dans le silence pour les dix millions de nos concitoyens qui vivent seuls. Là aussi , nous avons notre rôle à jouer. Souhaitons que ce retrait forcé , cette suppression de nos libertés  ne soient pas vécus  dans l’angoisse, dans l’incommunicabilité, dans la colère.  Évitons l’enfer du huis-clos. Nous ne sommes pas en prison. Le pire des bourreaux c’est soi-même, c’est notre cerveau, notre mode de pensée, notre point de vue, nos conditionnements. Prenons le temps de nous poser, de nous réorienter, de nous apaiser, de nous aimer. Le yoga, la sophrologie, l’auto-hypnose sont des outils bénéfiques et humanistes, à utiliser chaque jour. Le silence peut être coupé grâce à la musique très variée qui est à la portée de nos oreilles. Nous pouvons profiter de toute notre musique préférée et même d’en découvrir de nouvelles. La musique, on peut la découvrir sur Internet, elle peut s'écouter tout au long de la journée pour calmer l’angoisse du vide et les crises de panique. Avant ce jour, la musique nous accompagnait dans les transports, dans les voitures ou en travaillant. Elle est essentielle à l’homme, et elle est universelle.

Que ce soit le jazz, le rap, la pop, la soul, le rock, l’électro, la musique classique, l’opéra, l’ordinateur en a pour tous les goûts et tous les âges. Les radios sont toujours là pour vous divertir. Si possible, limitez les infos qui plombent le moral, surtout au lever du jour.

Nous avons à notre portée juste avec un clic une bibliothèque plus riche que celle d’Alexandrie, la plus célèbre qui fut détruite au premier siècle de notre ère. Les Égyptiens n’avaient pas à leur portée l’incroyable médiathèque d’aujourd’hui !

 

Alors profitons de nos instruments de notre civilisation étonnante, de nos outils pour développer notre créativité et celle de nos enfants et ainsi faire de ce temps de confinement un temps d'exploration de dons, un temps d’enrichissement de connaissances, un apprentissage de soi-même, une nouvelle manière de communiquer et de partager le temps et l’espace commun, souvent étroit, dans des conditions difficiles et inconnues jusqu'alors,

 

Nous sommes citoyens d’un monde de villes fantômes dignes d’un film de science-fiction.

Oui, le temps s'est arrêté pour une grande partie de nos contemporains. Aujourd’hui, la télévision annonce que l’Inde vient de se confiner, ce qui porte à 2, 6 milliards les personnes confinées dans le monde.

Bonne nouvelle dans ce monde chaotique : l'espace aujourd'hui est traversé de part en part grâce aux satellites qui nous donnent la proximité avec nos amis, avec nos êtres chers, avec nos contemporains, même à 22 000 Kms.

 

Faisons l'inventaire de ce que nous possédons, non seulement dans nos maisons dans nos armoires mais en soi-même, faisons l'inventaire de nos capacités, de nos compétences, de nos ressources, de notre résilience jusqu’alors inconnues.

 

Le XXIe siècle est en train de découvrir la réalité et la richesse de l’être humain, de son adaptation, de sa curiosité, de son pouvoir et aussi de ses limites. Cette crise sanitaire donne un sens à notre vie. L'angoisse de la mort rend notre propre vie essentielle.  Elle nous rappelle la valeur de l’amour, de la présence à soi et à l’autre, de la tendresse, de l’amitié pour nos enfants, pour nos proches, pour notre famille, pour l’être humain. Le virus touche à l'aveuglette, comme un furet macabre. « Il court, il court le furet, il est passé par ici, il repassera par là. Qui l’a ?

 

Nous ne l’aurons pas, car nous avons coupé la chaîne.



INITIATION A L'AUTOHYPNOSE


Lieu: Nouméa - HÔTEL NOUVATA

Voir


Date: 28 et 29 Mars 2020

Thème:

NOUMEA 9h-12h et 13h30-17h .Tarif 33.000 F - DATES FUTURES: 25-26 avril et 16-17 mai


Voir le détail

FORMATION HYPNOSE 2020


Lieu: Nouméa - Baie des citrons

Voir


Date: Mercredi et jeudi 25 - 26 mars 2020

Thème:

Formation Hypnose médicale – Réservée aux professionnels de santé


Voir le détail

formation hypnose clinique Noumea