La sophrologie et le soutien psychologique lors d’une grave maladie

La sophrologie et le soutien psychologique lors dÂ’une grave maladie

Il est fini le temps de considérer le malade d’une manière parcellaire, sous l’angle seulement de sa maladie. 

Le malade est un être global : corps et esprit profondément liés : pendant que son corps souffre, et son esprit (en se laissant submerger par l’anxiété, l’angoisse, bien compréhensibles, par la peur de l’échéance mortelle) augmente encore sa souffrance.  La personne malade perd tout ou une partie de son intégrité, un temps ou toujours ; elle assiste à un ralentissement plus ou moins grave de ses fonctions physiologiques, psychiques, intellectuelles ; elle est perturbée dans ses liens sociaux, professionnels, familiaux.  La maladie affectera sa relation privée avec son partenaire.
 
Le sophrologue doit aider le malade à prendre peu à peu, chaque jour un peu plus, une relation différente avec lui-même, avec ses symptômes, son traitement, l’équipe médicale et son entourage. 
Que représente la maladie pour le malade? une fatalité, un destin, une punition, une échéance, un langage? 
Le travail thérapeutique videra la révolte, la colère, le désespoir, la culpabilité. 
Ces émotions s’exprimeront grâce aux gestes de la Relaxation Dynamique de la sophrologie et aux gestes bio-énergétiques. Il vit alors profondément sa respiration abdominale, il accepte sa maladie et se réconcilie avec la totalité de son corps. 
C’est pour le sujet une découverte de soi, une ouverture de conscience et une voie de libération.
 
Le sophrologue peut soutenir le consultant à toutes les étapes de la maladie et sur plusieurs plans :
- sur le plan physique, le corps, la douleur
- sur le plan de l’affectif, la souffrance de l’être, ses relations avec soi-même, l’image de soi souvent négative, le rapport à l’autre, les émotions et la relation d’amour.
- sur le plan spirituel, le malade se pose les questions existentielles du sens de sa vie, du sens de sa maladie, de la possibilité de sa mort.
 
Quand le malade apprend la nouvelle, il a un besoin urgent d’être soutenu et d’exprimer sa souffrance, son désarroi, son horreur. 
Puis le sophrologue, en relation avec l’équipe médicale peut accompagner les différents traitements proposés : l’opération, la chimiothérapie, la radiothérapie. 
 
Dans les séances individuelles, une fois par semaine, il le soutient dans sa vie quotidienne. L’écoute journalière des magneto personnalisées et enregistrées dans la séance par le sophrologue redonne au malade confiance dans les traitements, confiance dans le corps et confiance dans la vie, elle développe l’énergie vitale pour lutter contre la fatigue des traitements. Les séances et les cassettes sont axées sur la réorganisation de l’ existence et sur la recherche d’instants de plus en plus joyeux : nous entrevoyons des objectifs et nous ouvrons l’avenir.
 
La technique la plus employée est celle dite de la focalisation de Luis Perez-Slocker.
Cette technique, au bord du sommeil, grâce à une visualisation très personnelle du malade vis-à-vis de sa maladie, mobilise toutes les forces physiques, psychiques et mentales du sujet. Il développe les capacités de son organisme à lutter contre les cellules cancéreuses. L’imaginaire transforme les globules blancs en petits chevaliers qui combattent la maladie. Les images sont très variables et souvent
simplistes, elles touchent la partie la plus inconsciente du sujet et deviennent très efficaces.  La relation chaleureuse avec son corps améliore le fonctionnement immunologique du corps.
 
Le Dr Schwartzenberg, dans Changer la mort écrivait : « Nous attrapons tous des cellules malignes tous les jours ; nous en avons tous, et tous les jours, nous nous en débarrassons ».
 
La relation chaleureuse avec son corps, l’accord avec soi-même, la gestion de notre stress quotidien améliorent le fonctionnement immunologique du corps et retardent les symptômes de la maladie tout en nous apportant la joie de vivre. 
C’est la plus belle application de la sophrologie pour chacun d’entre nous. 
Pas besoin d’attendre d’être malades !
 

Nouvelle formation sophrologue


Lieu: Nouméa - Baie des citrons

Voir


Date: de novembre 2018 Ă  2020

Thème:

Apprentissage sous forme de modules, avec ateliers pratiques et évaluation continue.

Tous les modules sont faits sur les week-end.

Reconnue par la SFS et le syndicat des sophrologues professionnels.


Voir le détail